Le chant du cygne de Gingrich?

Sans doute inspiré par le film promotionnel de Barack Obama, Newt Gingrich a décidé de s’offrir lui aussi un « documentaire de campagne ». L’ancien président de la Chambre a toujours aimé faire son cinéma mais peut être aurait-il dû cette fois s’abstenir d’imiter le président démocrate.

En mauvaise position dans ces primaires républicaines, où il n’a remporté que deux états sur 23, Newt Gingrich essaye par tous les moyens de se remettre en selle. Dernière idée du candidat: un documentaire autobiographique de longue durée, diffusé juste quelques jours avant celui d’Obama.

Délicatement intitulé « Rebuilding the America We Love » (reconstruire l’Amérique que l’on aime), cette vidéo revient sur la vie de Gingrich, depuis son enfance jusqu’à sa décision de devenir candidat à la présidence des États-Unis…

Grâce aux talents de réalisatrice de Callista, sa dernière épouse, cette vidéo poignante révèle des informations cruciales sur l’ancien président de la Chambre. Enfant, il aimait courir dans les champs, jouer avec ses chiens et manger des cookies. Adolescent, il rêvait de devenir gardien de zoo avant de finalement s’intéresser à l’histoire.

Si le sectateur s’accroche jusqu’au bout des 15 minutes, il découvrira des photos inédites du champion de Géorgie et pourra peu à peu suivre l’ascension politique de Newt jusqu’au Congrès. Mais il faut bien avouer qu’à moins d’être passionné par la vie du candidat conservateur, le film souffre de certains longueurs et gagnerait vraiment à être raccourci au montage…

Gingrich, père idéal

Ce pseudo-documentaire alterne entre le diaporama animé, le mélodrame raté et le film publicitaire. Naturellement, il n’y a aucune trace des scandales qui ont jalonné la sulfureuse carrière du candidat mais étonnamment par contre il y a très peu de contenu réellement politique. Gingrich est-il encore candidat à la présidentielle?

Callista, toute pimpante, semble toujours garder l’espoir de devenir un jour First Lady mais ses chances s’amenuisent de jour en jour.
Après sa victoire dans son fief de Géorgie, Gingrich espère revenir aujourd’hui dans la course avec les primaires en Alabama et au Mississippi, où il a  beaucoup de partisans. Mais hormis ses états du sud, il y a très peu d’espoir pour la suite de sa campagne.

Troisième dans la récolte des délégués, loin derrière Romney et Santorum, Gingrich stagne en bas des sondages, au coude à coude avec Ron Paul. Dernier dans la moitié des états lors du Super Tuesday, l’ancien Président de la Chambre s’acharne et renonce à jeter l’éponge. Reste à savoir si ce film de campagne sera le dernier…

Newt Gingrich, l'ancien Président de la Chambre des représentants

Publicités
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Primaires de Louisiane : Santorum prince du bayou «
  2. Gingrich : le candidat en chute libre «

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :