Gary Johnson, un candidat atypique

Gary Johnson

Gary Johnson

Souvent absent des sondages, Gary Johnson mérite pourtant que l’on s’intéresse à sa campagne et son programme assez inédit pour un républicain.

Premier candidat à se lancer dans les primaires (dès le mois d’avril), l’ancien Gouverneur du Nouveau-Mexique a un programme très proche des « libertariens », centré sur la baisse des taxes et la défense des libertés civiles.

Plus étonnant, il se présente comme un pacifiste convaincu et prône le rappel immédiat des troupes américaines stationnées à l’étranger (essentiellement en Afghanistan et en Iraq).

Enfin, il milite pour l’arrêt des poursuites liées à la consommation de cannabis, pour des raisons essentiellement économiques. La « guerre de la drogue » qu’il compare à l’époque de la prohibition de l’alcool, coûte des fortunes à l’État américain alors que la légalisation combinée à la taxation de la marijuana pourrait rapporter beaucoup d’argent…

Publicités

Obama 2008-2012

Obama 2012

Spot de Randall Terry: « The worst president in our history »

Premier spot de campagne de Randall Terry, cette « charmante » vidéo résume en une minute chrono les défauts du « pire président américain de l’histoire »!

Larbin des gros bonnets de Wall Street, socialiste qui asservit les Américains à la Chine, accro au pétrole arabe qui finance les terroristes islamistes et pire que tout: contraire au commandement de Dieu « Tu ne tueras point »…

Bref, Obama est le diable incarné mais heureusement Randall Terry est là pour ramener les États-Unis dans le droit chemin.

Il est intéressant de souligner que cette vidéo est vraiment « tout public » comparé aux spots de son association qui milite contre l’avortement, qui ne montrent que des fœtus sanguinolents réclamant justice…  ( âmes sensibles s’abstenir: http://www.terryforpresident.com )

Randall Terry: activiste « pro-vie »

Randall Terry

Randall Terry

 

 

 

 

 

Site de campagne : http://www.terryforpresident.com

Randall Almira Terry est un des leaders du mouvement « pro-vie » et candidat aux primaires démocrates depuis le 18 janvier 2011.

Agé de 52 ans, ce chrétien convaincu a fondé l’association « Opération sauvetage » qui milite contre l’avortement, notamment en organisant le blocus de cliniques pratiquant des IVG. Une activité qu’il considère comme « un crime capital ».

En 1988, il a participé aux élections pour siéger comme député dans l’Etat de New York et en 2006 comme sénateur en Floride mais n’a jamais été élu.

Arrêté par la police une quarantaine de fois, cet activiste politique de longue date conteste les opinions « pro-choix » du président Obama et se présente aux primaires démocrates (même s’il est républicain de longue date) uniquement pour militer contre l’avortement.

Son slogan de campagne : « Confronter face à face l’Amérique et les bébés avortés »

Votes de paille: victoires symboliques

A en croire les emails reçus par les différents directeurs de campagne, chaque candidat est actuellement « en pleine progression » dans les sondages, récoltant toujours plus d’argent, d’appuis politiques et  de sympathisants. (Même s’ils demandent systématiquement d’aider d’urgence le candidat par virement bancaire).

La campagne républicaine est bien lancée et les votes de paille qui se suivent à un rythme soutenu, sont autant d’occasions pour les candidats de « marquer le coup » en prenant tour à tour la tête de ces élections virtuelles.

Herman Cain
Herman Cain

Herman Cain, nouvelle star de Floride

Lors du dernier vote de paille qui s’est tenu en Floride le 24 septembre, c’est Herman Cain qui est sorti vainqueur des urnes. Largement en tête  (37,11%) devant Rick Perry (15,43%) et Mitt Romney (14%). Viennent ensuite dans l’ordre : Rick Santorum (10,88%), Ron Paul (10,39%), Newt Gingrich (8,43%), Jon Huntsman (2,26%) et Michele Bachmann (1,51%).

Pas de traces ici de Gary Johnson ni de Buddy Roemer, candidats souvent oubliés des sondages. McCotter n’est pas non plus présent, parce que dans un moment de lucidité il a décidé d’abandonner la course.

Le télégénique Herman Cain sort auréolé de gloire suite à ce succès, qui à en croire son équipe est un tournant dans les primaires! Ça valait sans doute la peine d’arpenter la ville pendant trois jours avec son bus de campagne, en tentant de rallier à sa cause un maximum des 2600 délégués qui participaient au vote.

Ron Paul, le champion de paille

Ron Paul est sans conteste le champion de ces votes symboliques. Après avoir gagné le New Hampshire, il termine premier en Californie le 17 septembre dernier avec un score colossal de 44,9% ! Écrasant les deux ténors du parti Rick Perry (29,3%) et Mitt Romney (8,8%), qui le devancent pourtant toujours dans les sondages. Michele Bachmannsauve les meubles (7,7%), elle qui avait pourtant gagné il y a quelques semaines en Iowa.

Les autres candidats se contentent de faire de  la figuration en ne passant pas la barre des 2% : Jon Huntsman , Herman Cain, Newt Gingrich, Rick Santorum, Gary Johnson et Fred Karger, un militant pour les droits des homosexuels. Buddy Roemer, candidat invisible, est une fois encore aux abonnés absents.

Course au titre

Capture d'écran de Fox News - Débat des candidats républicains
Capture d’écran de Fox News – Débat des candidats républicains

Selon les votes, différents champions du moment peuvent se démarquer mais le poids réel de ces scrutins est assez léger. Ils n’engagent qu’une poignée de militants républicains (généralement quelques milliers), inscrits sur les listes et impliqués dans le parti. Ce qui ne représente pas grand-chose pour un Etat comme la Floride qui compte plus de 18 millions d’habitants…

Les sondages nationaux lancés par les médias et les instituts de sondages (Gallup, Rasmussen Reports, Bloomberg,  etc.) sont certainement plus représentatifs des tendances de l’électorat américain même s’ils sont toujours à prendre avec des pincettes.

« Real Clear Politics » propose une moyenne des intentions de vote après avoir analysé plusieurs dizaines de résultats de sondages.  Même s’il y a des variations, la tendance pour septembre indique toujours que Mitt Romney et Rick Perry se battent en tête, loin devant les autres candidats républicains. Il faudra attendre les premiers scrutins, réels cette fois, avant de pouvoir déterminer le vainqueur des primaires, futur adversaire du président sortant Obama.

Fred Karger: activiste « Pro-Gay »

Fred Karger

Site de campagne : http://fredkarger.com

Ancien consultant politique, Fred S. Karger  milite aujourd’hui pour les droits des homosexuels.

Âgé de 61 ans (31 janvier 1950), il a derrière lui une grande expérience en politique. Même s’il n’a jamais été élu, il a participé à pas moins de neuf campagnes présidentielles en tant que consultant notamment pour Ronald Reagan, Gerald Ford et Georges Bush Senior.

Candidat aux présidentielles sous la bannière du parti républicain, il est le premier candidat d’un grand parti à soutenir ouvertement  les droits des homosexuels aux États-Unis.

Nouveau spot de Rick Perry « Proven Leadership »

Dernier né des studios Perry, un spot d’action qui présente le cowboy texan défenseur de l’Amérique contre le vilain Obama, alias président zéro!

Le spot souligne le point fort de Rick Perry, à savoir la création d’emploi. Gouverneur du Texas depuis 2000, il a hissé son État sur la plus haute marche du podium  en terme de création d’emploi. Un exploit que Rick Perry utilise comme cheval de bataille pour gagner l’investiture du parti républicain, avant la bataille finale contre Obama pour atteindre la Maison Blanche.

Thad McCotter jette l’éponge et soutient Mitt Romney

Thaddeus McCotter, représentant du Michigan, a décidé d’abandonner la course à l’investiture républicaine suite à ses mauvais résultats.

Invisible médiatiquement, il n’a pas réussi à obtenir suffisamment de soutien pour participer au débat des candidats républicains qui s’est déroulé le 22 septembre à Orlando en Floride.

Après s’être retiré il a affirmé qu’il continuerait son combat depuis le Congrès et a décidé d’apporter son soutien au champion républicain Mitt Romney, actuellement en tête dans les sondages…

Déclaration d’abandon et de soutien à Mitt Romney: http://mccotter2012.com

Abandon de Thaddeus McCotter

Abandon de Thaddeus McCotter

Spot Herman Cain « America is Ready to Dream Again »

Vidéo de campagne d’Herman Cain. Un format long(près de 4 minutes) qui se prête plus au web qu’à la diffusion TV vu les prix pratiqués par les chaînes.

Dans ce spot « America is Ready to Dream Again » se trouve un concentré de l’Amérique dont rêve celui qu’on surnomme « Herminator »: Martin Luther King, JFK, les pères fondateurs, la guerre d’Indépendance, des roulements de tambour, les Marines dans le Pacifique, des méchants démocrates dépensiers, des drapeaux par dizaines et comme bouquet final un coucher de soleil sur la statue de la liberté…

Vivement sa prochaine vidéo!

Nouveau Spot de Ron Paul « A Veteran’s Best Friend »

Avec une introduction digne d’  « Apocalypse Now » et une bande son inspirée de « We were soldiers », l’équipe de campagne de Ron Paul lance un nouveau spot destiné à présenter le candidat texan comme un vétéran patriotique.

Connu pour ses positions anti-guerres, Ron Paul a toujours critiqué les interventions américaines à l’étranger « qui coûtent des fortunes et qui nuisent à la réputation de l’Amérique ».

Ce spot est destiné à rassurer la base républicaine en précisant que si le candidat est pacifiste, il n’est pas antipatriotique pour autant.          Ron Paul a rempli son devoir en servant au Vietnam comme « chirurgien volant » pour l’US Air Force puis au sein de la garde nationale. Lorsqu’il parle de la guerre, il a plus d’expérience que les autres candidats républicains et il est plus que jamais « le meilleur ami des vétérans » (nom du spot).

Dans cette offensive médiatique financée à hauteur d’un million de dollars, la vidéo sera largement diffusée sur Fox News dans les États clés de l’Iowa, du New Hampshire, du Nevada et de la Caroline du Sud.

Ron Paul - ancien officier de l'US Air Force

Donations des militaires - Tous candidats confondus